Un blog sexo politico correcto

Accident domestique : Une machine à laver en guise de piercing

Accident domestique avec une machine à laver : et si vous en faisiez un piercing ?

Pensement sur la paume de la main face au crochet de fermeture du battant d'une machine à laver

Petit rappel des faits de ce bête accident domestique : frustré de ne point pouvoir ouvrir le couvercle du lave-linge, baricadé par des caisses qui ne devraient pas se trouver là, ma colère monte et je pousse violamment le couvercle de la paume de la main. Bien mal m’en a pris, puisque je m’empale la main sur le crochet en plastique qui sert de système de fermeture du couvercle, lorsque la machine à laver est en marche. Vous trouvez que le piercing est tendance ? Mais est-ce toujours le cas quand il fait un poids à faire venir les pompiers ? Âmes sensibles s’abstenir : dans cet article, le sang gicle à tout va !

Je me retrouve donc dans cette position aussi indélicate que douleureuse :

Une main empalée sur le crochet de fermeture du battant d'une machine à laver

Mes essais de fuite s’étant avérés infructueux, je demande à mon père, alerté par mes appels à l’aide, de m’apporter mon téléphone portable en vue d’appeler les pompiers. (Je me demande d’ailleurs s’il n’y a qu’en France que les pompiers sont appelés pour des situations d’urgence vaguement médicale.)

Je compose donc le numéro des secours d’urgence et explique la situation. Un interlocuteur aussi calme que courtois prend mon appel rapidement. J’explique le ridicule de la situation, il a un peu de mal à visualiser ce qui m’arrive (est-ce là que la visio-conférence trouverait enfin une application viable ?), mais prend rapidement mes coordonnées pour envoyer une équipe. Je lui fais remarquer qu’il n’y a pas d’urgence vitale, mais demande tout de même, à tout hasard, s’il a une idée du moment où ses collègues pourraient arriver. C’est que mine de rien, une machine à laver en guise de piercing improvisé, ça fait un peu mal, même si j’aurais imaginé pire. Six minutes, m’annonce-t-il, ses collègues sont déjà partis.

En réalité, ce n’est pas la première fois que je me fais embrocher dans ma vie. Quand nous étions petits, mes sœurs et moi-même, nous avions passés des vacances d’été en famille près d’une rivière doublée d’un barrage. Autant dire que l’eau, crystaline, était gorgée de poissons en tous genres. Après avoir trouvé un hameçon à brochet vaguement rouillé, ainsi qu’un autre hamerçon en meilleure forme, abandonnés dans les arbres de la berge, nous avions réalisés des cannes à pêches improvisées avec lesquelles nous tentions de pêcher des poissons. En réalité, mon père avait plus de succès avec ses filets improvisés et de cailloux disposés en U, de sorte que les poissons, effrayés de voir des géants se rapprocher d’eux finissaient par tomber dans un cus de sac. Il n’y avait plus qu’à les attraper, les observer, puis les reelâcher.

Mais c’est une chose que d’attraper des poissons au filet et une autre que de les attraper à la canne à pêche. Aussi, nous jouions à imiter les pêcheurs des environs avec des mouvements bien amples, comme les grands jusqu’à… ce que le hameçon à brochets finisse par attraper un très gros poisson, en l’occurrence moi-même, en s’enfonçant profondément dans mon épaule. Autant vous dire que là encore, il n’y avait pas moyen de l’en déloger sans mal. On a donc fini l’après-midi aux urgences où les médecins avaient eu l’idée de couper le hameçon à la base, et de profiter de sa forme courviligne pour, en enfonçant le bout coupé, le faire ressortir par un nouveau trou dans ma chair.

Ici, en revanche, je ne voyais pas comment reproduire ce tour de passe-passe, et je me voyais déjà négocier avec les pompiers de ne pas saccager la machine pour me libérer, quitte à m’entailler la main davantage. Compte tenu de la situation ridicule, je pense que l’on pouvait aisément admettre que la machine à laver avait plus de valeur que ma main dont, manifestement, je ne me servais pas à bon escient.

Toujours est-il que les pompiers sonnent à l’interphone, mon père leur ouvre la porte. C’est là que je comprends la chance que j’ai dans ma bêvue : je ne suis pas seul dans l’appartement. Outre Matt, un ami blogueur venu en visite de courtoisie et à qui j’ai demandé de prendre quelques clichés de l’accident, mes parents sont là et tous tentent de me venir en aide tant bien que mal. Et si j’avais été seul ? Je n’aurais même pas pu quitter la salle de bains pour trouver un téléphone. L’interphone sonne ? Je n’aurais pas pu ouvrir la porte d’entrée, ni encore celle de chez moi. J’aurais vraiment eu l’air fin.

Remarquez, j’avais failli rencontrer une situation similaire : dans un appartement pourtant de standing et tout neuf, la poignée de la salle de bains avait cassé, empêchant toute ouverture normale de la porte. Il a fallu dévisser tout le mécanisme de la poignée pour le remplacer avec un autre, neuf. Depuis cet incident, j’avais installé un magnifique tournevis dans cette salle de bains maudite, afin de pouvoir m’en extraire en cas d’une nouvelle cassure. Sait-on jamais, la loi des séries… Mais de là à installer un téléphone dans chaque recoin de la maison ? Vous vous imaginez, sur le trône, près du téléphone ? Remarquez, certains font cela, ça fait passer le temps. Cela peut cependant mettre mal à l’aise, lorsque des bruits fort spécifiques à cet endroit très intime se font entendre dans le combiné.

Les pompiers sont là, quelque peu… interloqués. Comment vont-ils donc faire pour réussir à me libérer ? Un nouvel épisode bientôt. Promis. Demain ?


Réactions des lecteurs

Il y a 5 réactions pour l'article Accident domestique : Une machine à laver en guise de piercing.

Caline a écrit le 8 janvier 2008 à 16:29 :

ralphy

L’angoisse m’étreint…


Terence a écrit le 9 janvier 2008 à 2:06 :

ralphy

A priori, tu es vivant et tu as toujours deux mains : Une machine à laver n’a pas bien rempli sa mission ! ;)


Jerry a écrit le 9 janvier 2008 à 7:19 :

ralphy

Je me demande encore comment tu as fait pour ne pas t’évanouir… La douleur devait être atroce, et l’idée pire encore!
Une consolation peut-être: tu auras fourni aux pompiers de quoi alimenter les conversations au nouvel an… ;-)


ralphy a écrit le 9 janvier 2008 à 14:21 :

ralphy

Caline, te connaissant, je m’étonne que tu n’aies pas repéré une ribambelle de fautes dans mon article ! Tu m’as habitué à des interventions plus vicieuses, dis donc ! :-P

Terence, j’ignorais que cette machine à laver avait pour mission de m’éliminer. Les fabriquants de machines à laver conspirent contre moi, selon toi ?

Jerry, ça fait fichtrement mal, qu’un piercing en forme de machine à laver, mais moins que l’on pourrait le croire. Et puis, tant que j’étais coincé, le hameçon empêchait le sang de couler, et c’est surtout la vue de son propre sang qui fait perdre connaissance à pas mal de monde… Ensuite, la colère a vite fait place à la raison : puisqu’un geste stupide et irrationnel m’avait rendu prisonnier de la salle de bains, il devenait urgent de garder son sang froid et son calme dans cette situation absurde…


Jerry a écrit le 10 janvier 2008 à 1:08 :

ralphy

Perso, la simple idée d’un morceau de plastique crochu immiscé entre la chair, les tendons, les muscles, les petits cartilages, tout ça tout ça m’aurait déjà fait tourner de l’oeil. Si tu as pu lire cette phrase jusqu’au bout, c’est qu’on a pas les mêmes phobies alors!


Réagir à cet article

Tchat

Discutez en direct sur ce tchat gratuit où vous pouvez vous exprimer à loisirs, dans un français correct, dans le respect des autres et des lois en vigueur.

Vocabulaire

Les définitions suivantes vous aideront à mieux comprendre l'article ci-contre :

Photographie : La photographique est un procédé chimique ou électronique de créer des images fixes à l'aide de lumière.

Abonnement

Ne ratez plus aucun article de Les perles du chat en vous abonnant gratuitement aux flux d'information du site :

Articles (flux RSS)

Commentaires (flux RSS)

De plus, vous pouvez suivre l'actualité de Les perles du chat en temps-réel sur Twitter.

Par ailleurs, vous pouvez discuter en temps-réel sur le tchat gratuit de Les perles du chat avec les autres visiteurs du site.

  • Catégories

  • © 2004-2019 Les perles du chat • Tous droits réservés • Informations légalesConfidentialitéGlossaire du tchat