Un blog sexo politico correcto

Culture et clichés pornographiques

D’où viennent les clichés pornographiques de la pornographie occidentale axée sur la performance ? La culture pornographique orientale, par exemple, semble liée au plaisir des deux partenaires. Réflexions sur la pornographie et le plaisir.

L’autre jour, je regardais une vidéo pour adultes. Oh, non, je ne vous raconterai pas les détails ici, ce serait tout à fait déplacé. Néanmoins, il y a toujours un point fort gênant, dans ce genre de vidéos professionnelles : l’homme éjacule en dehors et non dedans. Certes, en couple, ça peut être amusant pour changer, quand on s’ennuie, mais à chaque fois ? Cette réflexion, un ami, lui aussi vaguement obsédé sexuel (comprenez : lui aussi homme), se l’a faite. Et on se demande toujours la même question : pourquoi ?

Parce qu’entre nous, quand je regarde un vidéo pour adultes, ce n’est pas vraiment pour matter l’organe reproducteur du monsieur. D’ailleurs, je me suis toujours demandé pourquoi les acteurs de porno se devaient d’avoir des sexes surdimensionnés. En tant qu’homme, même si je n’éprouve pas de complexes particuliers, j’avoue que voir un troisième bras sortir de l’entrejambe du monsieur ne m’excite pas particulièrement, voire au contraire.

D’ailleurs, j’ai connu jadis une époque de téléchargement frénétique où la pornographie japonaise avait attiré mon attention. En effet, j’y avais découvert une richesse des émotions et sensations particulièrement rare dans un film pornographique occidental, car les jeux érotiques visaient plutôt à atteindre le plaisir plutôt que la performance. Alors certes, si la quête du plaisir devient absolue, elle se transforme en un trophée et une performance en soi, mais ce n’est pas vraiment l’image qui s’en dégageait. C’était plutôt de la volupté où l’homme cherchait à combler la femme avec des préliminaires des plus originaux et bien pensés, à la surprendre par les sensations qu’elle pouvait éprouver avec son propre corps sans pour autant sortir des gadgets aux dimensions ridiculement importantes, ou lui imposer des positions des plus exotiques et incofortables, mais au contraire en lui faisant adopter une position favorisant la détente et en jouant avec des ustensiles du quotidien, telle une ou deux cuillères à soupe ou, tout simplement, ses mains. Et là encore, contrairement au porno occidental, ce porno oriental s’intéressait à l’ensemble du corps des protagonistes, où chaque centimètre de la peau devenait érogène. Du très grand art. Et ces dames, tout comme ces messieurs, ne semblaient pas du tout recrutés pour leurs mensurations, tout à fait habituelles, mais manifestement pour leur imagination, dextérité et sensualité, à la plus grande joie du spectateur.

Le porno occidental semble donc faire tourner des professionnels blasés, qui recherchent la stimulation des points les plus sensibles, devenant par là technique et mécanique. Il impose des figures de style qui se cantonnent à cet univers-là exclusivement, s’enchaînent sans grande surprise, comme l’éjaculation faciale qui suit une sodomie, et tant qu’à faire en projetant quelques giclées de liquide blanchâtre dans les yeux, ou bien, à défaut, au fin fond de la gorge ; et pendant que la partenaire manque de vomir ou de s’étouffer, son gentleman de partenaire ne trouve rien de mieux à faire que d’enfoncer son sexe encore en érection dans sa bouche, quitte à forcer le passage en retenant l’arrière de la tête de la poupée vivante qui lui sert à s’essuyer jusqu’à la dernière goutte de sperme dégoulinant. Vraiment très poétique.

Et les conséquences de tout cela ? Pour ma part, je m’oriente vers la pornographie amateur. Non pas que les images soient particulièrement artistiques, mais elles semblent tout simplement beaucoup plus intenses en émotions, en excitation, et en complicité. Mais n’est-ce pas d’abord ce que l’on recherche d’un acte sexuel qui est perpétré, dans l’immense majorité des cas, au sein d’un couple stable qui partage un moment d’intimité ?

Selon vous, pourquoi le porno occidental, oriental et amateur sont-ils si différents les uns des autres ?


Réactions des lecteurs

Il y a 13 réactions pour l'article Culture et clichés pornographiques.

Romain a écrit le 22 juin 2008 à 10:59 :

ralphy

Je suis d’accord que la pornographie orientale est bien plus créative, et au final bien plus excitante, que la répétition que l’on retrouve dans la pornographie occidentale.

À côté de ça, pour ma part, pratiquer systématiquement l’éjaculation faciale est devenue une drogue dont je ne puis me passer. C’est le symbole pour moi de la soumission de la femme qui m’excite au plus au point au moment même de l’orgasme, et fait décupler celui-ci.


OSS169 a écrit le 22 juin 2008 à 14:09 :

ralphy

La raison doit en être purement visuelle mais cela à un coté dérangeant vu que c’est censé rappeler un peu la réalité !

Il ne reste plus qu’à attendre que les budgets effets spéciaux augmentent pour l’avènement du film porno fantastique « Hollow Woman : la femme invisible » :D


VIC a écrit le 22 juin 2008 à 18:35 :

ralphy

Concernant l’éjaculation faciale pratiquée systématiquement par les occidentaux, je me souviens d’avoir lu dans les années 80, à l’époque de Tracy Lords, un article sur le ciné porno américain. Il y était dit que les actrices n’aimaient pas se faire éjaculer dans le sexe, c’était très mal vu ; d’ailleurs à l’époque, l’homme éjaculait sur les fesses où sur les seins. Les éjaculations faciales ont fait leur apparitions plus tard dans les films X.

Toutefois, aujourd’hui la surenchère fait que certains films proposent des éjaculations internes ( creampie ); je trouve cela assez excitant.


ralphy a écrit le 23 juin 2008 à 3:34 :

ralphy

@Romain : Entre nous, je plains ta ou tes partenaires, parce que recevoir du sperme sur le visage, c’est aussi s’en prendre plein la figure, y compris dans les cheveux, les yeux, en plus de la bouche. Or, bon nombre de femmes n’apprécient guère ce genre de soumissions qu’elles peuvent juger humiliantes ou avilissantes (tout comme beaucoup de femmes n’apprécient pas la position de la levrette, ou encore la sodomie pour ces mêmes raisons), sans même parler du goût du sperme, généralement peu apprécié, là aussi, y compris pour sa texture.

@OSS169 : L’éjaculation faciale est sensée représenter la réalité ? Tu veux dire que c’est la manière habituelle de finir un rapport sexuel ? Bon nombre de femmes — et d’hommes — considèrent qu’un rapport sexuel parfait implique un orgasme commun aux deux partenaires. J’avoue ne pas connaître de zone érogène capable de déclencher un orgasme sur le visage, que ce soit chez l’homme ou la femme…

Pour ce qui est des effets spéciaux, tu n’as sans doute pas tort : quand ceux-ci deviendront suffisamment bon marché pour être inclus dans les films pornographiques, on pourra probablement y constater toutes les perversions tout à fait impossibles « dans la vraie vie », comme effectivement des transparences, tout comme on peut en voir déjà dans certains mangas pornographiques aux angles de vue les plus originaux, rendus possibles soit par des transparences ou autres positions techniquement impossibles dans le monde réel !

@VIC : Je peux tout à fait comprendre que des actrices n’apprécient guère devoir éliminer, après un rapport, du sperme de leurs partenaires masculins lorsqu’il s’agit d’acteurs dont elles n’ont que faire, après tout. En soit, devoir essuyer du spreme du coule d’entre ses jambes est effectivement pas très glamour.

Cependant, depuis les années 1980, il y a eu du chemin de fait, y compris sur la prévention d’IST, dont la plus emblématique était encore peu connue dans les années 1980, puisqu’il s’agit de l’infection par le VIH. En France, depuis la fin des années 1990 et le début des années 2000, l’usage du préservatif est quasiment systématique dans les films pornographiques. Par conséquent, il n’y a pas d’inconvénients, pour la femme, à ce que son partenaire éjacule dans son vagin ou son anus. Les habitudes acquises à une époque où les actrices d’aujourd’hui n’ont même pas connues, puisqu’elles n’étaient pas encore nées, seraient donc si tenaces ?


OSS169 a écrit le 23 juin 2008 à 9:36 :

ralphy

Non au contraire, je disais que ce n’est pas la réalité, que c’est en cela qu’il y a ce coté dérangeant/étonnant.


Romain a écrit le 23 juin 2008 à 11:36 :

ralphy

@ralphy: C’est moi qui te plaint, car ma partenaire (et moi même) trouve cela très excitant.


Grisoutou a écrit le 23 juin 2008 à 11:38 :

ralphy

Outre le fait de la quasi systématisation de l’éjaculation faciale ce qui m’interpelle aussi c’est que dans la quasi totalité des films X l’homme éjacule en se masturbant sur sa partenaire. Donc en gros il se termine à la main… même si il jouit sur sa partenaire je trouve cela étrange. Quelqu’un a une explication ?


Caline a écrit le 23 juin 2008 à 20:11 :

ralphy

ma seule explicatioon c’est le visuel. Sinon, je trouve l’éjaculation faciale gerbante et avilissante. Na. Ah oui, et en plus ça pique les yeux…


Grisoutou a écrit le 24 juin 2008 à 10:00 :

ralphy

Je comprend que l’on recherche un rendu visuel avec l’éjac faciale mais par contre pour c’est le mec qui à la fin se masturbe pour jouir sur sa partenaire ? Image de soumission ? Il est pour moi beaucoup plus excitant de voir la fille faire jouir son partenaire en le masturbant jusqu’à ce qu’il jouisse … Peut être que les actrices refusent de donner elle même l’orgasme à leur partenaire … Une explication ?


ralphy a écrit le 24 juin 2008 à 23:16 :

ralphy

@Romain, @Grisoutou : Je peux tout à fait comprendre qu’éjaculer sur le visage, voire même les yeux, nez, bouche et cheveux de sa partenaire soit à plus d’être titre excitant, voire même grisant. Mais de manière très exceptionnelle. Je me verrais mal répéter les mêmes gestes au quotidien, enfin de manière régulière. Et je continue à penser que l’immense majorité d’entre nous a des rapports sexuels beaucoup plus classiques, basés sur l’affection (voire amour), le respect mutuel et la complicité plutôt que la soumission ou la domination, fussent-elles qu’imagées.


Romain a écrit le 24 juin 2008 à 23:31 :

ralphy

Il y a énormément d’amour dans nos rapports, il s’agit juste d’une pratique excitante dans le but de faire plaisir à l’autre, et c’est là justement la preuve d’un grand amour.


Lo a écrit le 7 juillet 2008 à 4:39 :

ralphy

Dans ce cas, Romain, si ta partenaire décidai un jour de s’assoir sur ton visage pendant une période de règles, tu te plierai sans broncher à sa volonté par « amour »? Car si le but est de « se faire plaisir à l’autre » , cela va, il me semble dans les deux sens. Et si pour toi, donner une éjaculation faciale systématiquement représente un quelconque plaisir, je doute que cela sois réciproque. Maintenant cela reste un avis parmi d’autres^^


Romain a écrit le 7 juillet 2008 à 11:24 :

ralphy

Je pense pourtant qu’il s’agit réellement pour elle d’un plaisir, et pas seulement du plaisir de faire plaisir à l’autre, mais de l’excitation de la situation de domination qui en découle.


Réagir à cet article

Tchat

Discutez en direct sur ce tchat gratuit où vous pouvez vous exprimer à loisirs, dans un français correct, dans le respect des autres et des lois en vigueur.

Vocabulaire

Les définitions suivantes vous aideront à mieux comprendre l'article ci-contre :

Amusant : Principale caractéristique de ce qui amuse et diverti, de ce qui est drôle, agréable et plaisant.

Femme : La femme est un être humain de sexe féminin.

Pénis : Le pénis est le sexe de l'homme, formé d'un gland, d'un prépuce, d'une verge et de bourses où se trouvent les testicules.

Sexe : Le sexe désigne l'appareil reproducteur (pénis, vulve) ; qualifie le genre sexuel (mâle, femelle) ; se réfère à la sexualité en général.

Abonnement

Ne ratez plus aucun article de Les perles du chat en vous abonnant gratuitement aux flux d'information du site :

Articles (flux RSS)

Commentaires (flux RSS)

De plus, vous pouvez suivre l'actualité de Les perles du chat en temps-réel sur Twitter.

Par ailleurs, vous pouvez discuter en temps-réel sur le tchat gratuit de Les perles du chat avec les autres visiteurs du site.

  • Catégories

  • © 2004-2019 Les perles du chat • Tous droits réservés • Informations légalesConfidentialitéGlossaire du tchat