Un blog sexo politico correcto

Harcèlement sexuel ?

Harcèlement sexuel sur Internet

Panneau Stop

Vous le savez si vous suivez ses aventures, Marjorie s’est faite inscrire à son insu sur un site de rencontres libertines par un individu qui y a publié une annonce particulièrement aguichante et raccoleuse où il a publié son email dans le but manifeste d’attirer vers elle un maximum d’obsédés sexuels les plus bas de gamme, allant jusqu’à lui payer un abonnement gold, permettant sans doute aux membres gratuits de la contacter sans payer, afin de maximiser les effets de cette nuisance pour une personne qui n’a rien demandé. Bref, sans n’avoir rien demandé, elle a vu sa boîte mail inondée de dizaines de propositions sexuelles des plus explicites. Elle a porté plainte pour usurpation d’identité.

Tout à l’heure, j’ai parcouru les annonces d’un site d’annonces gratuites publiées sur le Net. Vous ne me croiriez sans doute pas, aussi, je ne vous dirai même pas pourquoi, je me suis vu fouiller les anonces de rencontres sexuellement explicites.

Entre les propositions visant à concrétiser des fantasmes plus ou moins originaux impliquant des quantités très variables de partenaires adultes consentant, et les offres de call girls dont l’argumentaire de vente se réduit à la photo de chair plus ou moins fraîche accompagnée des horaires de réception, j’ai vu une annonce qui m’a particulièrement marquée.

C’est un jeune homme qui explique qu’il cherche des partenaires pour sa chère et tendre en vue d’un gang band. Dans un français approximatif, limité à une énumérations de perversions et autres pratiques extrêmes pratiquées par sa chère et tendre, le jeune homme précise tout de même, tout bienveillant qu’il est pour sa dulcinée, qu’elle ne pratique pas la sodomie. Pour finir, le jeune homme invite les âmes généreuses de leur temps et de leurs performances sexuelles à le joindre par email. Le hic ? Etonnamment (mais est-ce réellement étonnant ?), l’email laissé en évidence a une étonnante consonnance féminine…

Si ces individus fort peu recommandables devaient écrire des dizaines d’emails à caractère sexuel à leurs victimes, sans nul doute, ils pourraient être accusés et poursuivis de harcèlement sexuel. L’enquête, puis la procédure judiciaire seraient sans nul doute suffisamment solennels pour être dissuasifs de continuer un tel harcèlement, sans parler des peines encourrues dans une telle situation.

Mais là, ces individus délèguent manifestement leur harcèlement à des tiers, crédules, naïfs, ou bêtes, provoquant finalement le même résultat, à savoir des dizaines d’emails sexuellement explicites en aucun cas sollicités par les destinataires, victimes de… de quoi, au juste ? Ne s’agit-il pas là aussi de harcèlement sexuel ? N’est-ce pas encore plus pervers que le harcèlement sexuel « classique », à savoir qu’il est d’autant plus difficile à faire cesser que les sources des messages sont multiples, chaque expéditeur pouvant prétendre sa toute bonne foi ?




Réactions des lecteurs

Il y a 6 réactions pour l'article Harcèlement sexuel ?.

Cinn a écrit le 25 mai 2007 à 9:28 :

ralphy

Je déteste ce genre de blagues glauques qui révèlent à la fois une immaturité de collégien prépubère, un manque d’imagination terrible et beaucoup, beaucoup de lâcheté. Pouakk.

C’est vrai qu’elles reviennent à « déléguer » le harcèlement à quelqu’un d’autre….

L’usurpation d’identité (qui a causé une nuisance conséquente à autrui, avec intention de nuire) est-elle moins sévèrement punie que le harcèlement sexuel ? Je l’ignore.


Coquinetcaline a écrit le 25 mai 2007 à 20:04 :

ralphy

C’est de l’usurpation d’identité, associée au harcèlement… Je suis d’accord avec toi. C’est à vomir.


Cinn a écrit le 26 mai 2007 à 6:07 :

ralphy

Oui mais justement Coquinetcaline, si j’ai bien compris il peut être difficile de poursuivre le petit sal… enfin, le petit plaisantin, pour harcèlement (j’ignore même si c’est une infraction en dehors d’une relation de travail en France) puisqu’il ne se charge pas lui-même du « sale boulot ». Et normmalement, même si la victime (qui peut être une ex, ou une copine, ou une femme qui a éconduit un prétendant, ou une prof…!!!)reçoit mille e-mails différents, il y a des chances que ce soit de mille personnes différentes. Donc personne ne harcèle.

Sale blague, vraiment.


ralphy a écrit le 26 mai 2007 à 6:12 :

ralphy

Cinn, certes, l’argument n’est pas légal, mais ne dit-on pas « il n’y a pas de fumée sans feu » ? S’il y a de la fumée (en l’occurence ici une personne harcelée sexuellement), c’est qu’il y a nécessairement du feu (en l’occurrence un harceleur).

Quoi qu’il en soit, le procédé est bête et méchant.


Cinn a écrit le 26 mai 2007 à 15:44 :

ralphy

Mon raisonnement était effectivement juridique et pas moral. Avec à la clé : que peut-on faire pour mettre concrètement le holà… (pas grand chose?)…


vivien a écrit le 27 mai 2007 à 12:24 :

ralphy

je suis d’accord que c’est pas de tres bon gout mais moi ça m’a fait rire !!!
désolé… :)


Réagir à cet article

Tchat

Discutez en direct sur ce tchat gratuit où vous pouvez vous exprimer à loisirs, dans un français correct, dans le respect des autres et des lois en vigueur.

Vocabulaire

Les définitions suivantes vous aideront à mieux comprendre l'article ci-contre :

Abonnement

Ne ratez plus aucun article de Les perles du chat en vous abonnant gratuitement aux flux d'information du site :

Articles (flux RSS)

Commentaires (flux RSS)

De plus, vous pouvez suivre l'actualité de Les perles du chat en temps-réel sur Twitter.

Par ailleurs, vous pouvez discuter en temps-réel sur le tchat gratuit de Les perles du chat avec les autres visiteurs du site.

  • Catégories

  • © 2004-2019 Les perles du chat • Tous droits réservés • Informations légalesConfidentialitéGlossaire du tchat